Appel à contributions pour Methodos 18 (2018)

Appel à contributions pour Methodos 18 (2018)

Call for papers for the volume 18 (2018) of Methodos

La revue Methodos – Savoirs et textes, publiée par le laboratoire Savoirs, Textes, Langage, UMR 8163 (CNRS, Université de Lille), revue électronique en ligne sur le portail Revues.org (http://methodos.revues.org), lance un appel à contributions pour son numéro 18 (2018)

A call for papers is launched for the volume 18 of Methodos, the online review of the research unit Savoirs, Textes, Langage (UMR 8163 (CNRS, Université de Lille) (http://methodos.revues.org)

Usages contemporains de Descartes / Contemporary Uses of Descartes

Coordinateurs du numéro : Alexandre Billon et Edouard Mehl

Argumentaire

Rationaliste, mécaniste, positiviste, idéaliste, transcendantaliste, pacifiste, socialiste, dogmatique, sceptique… la liste des épithètes qu’on a pu attribuer à Descartes est si longue, si variée et si pleine de contradictions qu’il serait fastidieux et vain d’en dresser un inventaire complet. De fait, depuis Descartes lui-même, toute philosophie semble inévitablement appelée à prendre position par rapport à Descartes et à son projet d’un recommencement absolu de la philosophie a primis fundamentis, que ce soit pour en faire un parangon de radicalité et un précurseur ouvrant  la voie à toute pensée philosophique ultérieure (Husserl), ou, au contraire, pour dénoncer l’invraisemblance du dualisme cartésien (Ryle, Dennett et une part  importante de la philosophie contemporaine de l’esprit) ; que ce soit pour critiquer l’inféodation de la philosophie cartésienne aux intérêts épistémiques de la science de son temps (Heidegger), ou encore, de manière plus ambiguë et subtile, pour faire du discours philosophique cartésien le symptôme d’une époque — l’âge classique — qui est tout à la fois celle de la connaissance, de la lucidité, du libre examen, et celle d’un oubli fatal, d’un aveuglement, d’une cécité à l’égard de sa propre essence (Foucault).

Le but que se propose ce numéro thématique consacré aux usages contemporains de Descartesserait donc d’esquisser une typologie des usages de Descartes aux 20ème et 21ème siècles. De l’article fameux de Sartre sur la liberté cartésienne (1939) à Totalité et infini d’Emmanuel Levinas (1961), de l’Essence de la manifestation de Michel Henry (1963) à Sur la pensée passive de Descartes (Jean-Luc Marion, 2013), il y a, au sein même de la tradition phénoménologique française des manières de se rapporter à Descartes qui demandent à être caractérisées. Au-delà et peut-être indépendamment de cette tradition, les sciences cognitives et la philosophie dite analytique (lato sensu), ont aussi des manières typiques d’utiliser des thèses cartésiennes, ou, comme c’est plus souvent le cas, des thèses anti-cartésiennes. Y a-t-il aujourd’hui autant de philosophies que d’usages de Descartes ? C’est à cette question que les contributeurs sont invités à réfléchir.

Rationalist, mechanist, positivist, idealist, transcendentalist, pacifist, socialist, dogmatic, skeptic…the list of labels that can be given to Descartes is so long, so varied and so full of contradiction that drawing up a complete catalogue would be both tedious and in vain. In fact, since Descartes himself, it seems that all philosophy is inevitably expected to take a stance in relation to him and to his project of a new absolute beginning a primis fundamentis. Whether this stance is to make him into a paragon of radicalness and a precursor, opening the path to all following philosophical thought (Husserl) or, on the contrary, in order to denounce the implausibility of Cartesian dualism (Ryle, Dennett, and an important portion of contemporary philosophy of mind); or to critique the subordination of Cartesian philosophy to the epistemic interests of the science of their time (Heidegger), or even, more ambiguously and more subtly, to make Cartesian philosophical discourse the symptom of an age — the classical era — which is at once both that of knowledge, lucidity, open inquiry, and that of a fatal oversight, an obliviousness and a blindness regarding its own essence (Foucault)

The goal of this issue, consecrated to the contemporary uses of Descartes, is to sketch a typology of that use during the 20th and 21st centuries. From the famous article on Cartesian freedom by Sartre (1930) to Totalité et infini (1961) by Emmanuel Levinas, from L’Essence de la manifestation (1963) by Michel Henry to Sur la pensée passive de Descartes (2013) by Jean-Luc Marion, there are, at the very center of the French phenomenological tradition, ways of relating back to Descartes in need of characterization. Beyond, and perhaps independently of that tradition, the cognitive sciences and the so-called “analytic” tradition (lato sensu), also have typical ways of using Cartesian theses, or, as is more often the case, Anti-Cartesian theses. Do there exist as many philosophies as uses of Descartes? This is the question that the contributors are invited to reflect upon.

Détails pratiques

Les propositions de contributions (2500 signes) seront envoyées sous forme électronique, en formats Word et PDF à la rédaction, simultanément à Bernard Sève (bernard.seve@univ-lille3.fr) et Florence Thill (florence.thill@univ-lille3.fr) jusqu’au

30 mars 2017 au plus tard.

Après acceptation de leur proposition, les auteurs devront faire parvenir le texte de leur article sous forme électronique, en formats Word et PDF pour

le 18 juin 2017

en respectant les modalités décrites dans la rubrique « Conditions de publication et instructions aux auteurs » sur le site de la revue.

La taille des articles n’est pas limitée a priori.

Ils pourront être rédigés en français, allemand, italien ou anglais.

_________________________________________________________________________________________

Submission of proposal

Contributions Proposals (2500 characters) will be sent electronically, in Word and PDF formats writing to Bernard Sève (bernard.seve@univ-lille3.fr) and Florence Thill (florence.thill@univ-lille3.fr)

Deadline on March 30th 2017

Accepted languages : French, German, Italian, English.

Submission of papers

Once a proposal has been accepted, the authors will send their text in accordance with the guidelines described under « Conditions de publication et instructions aux auteurs » on the review’s website (http://methodos.revues.org/2124).

Deadline on June 18th 2017


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *