Séminaire doctoral : Ethique du soin et de la santé (séance 3 juin)

Problématique générale du séminaire

Le séminaire se propose de croiser des approches disciplinaires distinctes (philosophie/éthique, sociologie, psychologie) en vue d’expliciter les significations et les enjeux portés par les recherches actuelles en éthique du soin et de la santé. Ces recherches, menées depuis le champ des sciences humaines et sociales et confrontées à la réalité de l’exercice médical sous toutes ses formes, permettent d’éclairer et d’interroger les pratiques ordinaires des soignants autant que l’expérience vécue des soignés, que ce soit dans le contexte institutionnel de l’hôpital ou des établissements de santé ou dans le cadre plus large d’une relation de soin ancrée dans la sphère publique et articulée notamment aux enjeux du travail social.

Le séminaire s’articule autour de deux journées d’étude, consacrées pour l’une au thème de la maladie (Qui est (le) malade ? Qu’est-ce qu’être malade ?), pour l’autre aux pratiques et aux enjeux éthiques du soin.

La première journée sera donc consacrée plus spécifiquement aux problématiques éthiques liées aux trajectoires de santé qui, à partir de l’expérience de la maladie, conduisent à l’élaboration de procédures de soin qui concernent non seulement le corps malade mais aussi, et d’abord, le malade lui-même en tant que personne. Une seconde journée développera à partir de là des réflexions autour du thème du « soin », envisagé à la charnière d’un cure et d’un care, dans la dimension complexe et à bien des égards interactionnelle d’une « relation de soin ».

 

Le malade, la maladie : le sujet et l’objet du soin

5 février 2016
Maison de la Recherche salle F0.15

Cette première journée se fixe comme objectif d’interroger en particulier les modalités de prise en charge de l’objet et du sujet du soin et leur articulation problématique au sein d’une « relation de soin » qui est moins à envisager comme un donné imposée à un patient malade, que comme le fruit d’une élaboration duelle voire collective. On centrera l’analyse sur la maladie (fait naturel/fait social) et sur le malade (sujet/patient/personne)

JE no 2 : Dimensions éthiques du soin : soigner / prendre soin
3 juin, 9h30-16h30
Maison de la Recherche, Salle F0.13

Cette seconde journée d’études aura pour but de développer une réflexion sur les formes de vulnérabilité auxquelles répondent les pratiques de santé envisagées comme des pratiques de soin (cure/care). La maladie, « revers » de la santé, constitue de ce point de vue une zone de vulnérabilisation du vivant humain à partir de laquelle se révèlent les enjeux sociaux, éthiques et politiques du soin.
Voir le programme détaillé

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *