Nouvelle publication : P. Macherey

2014_macherey_querelles_couv10001

 

Pierre Macherey, Querelles cartésiennes,

Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion (coll. “Opuscules Phi”, 31), 2014. 112 p. ISBN : 978-2-7574-0686-1.

 

 

L’histoire de la pensée occidentale est jalonnée de grandes « querelles », comme celle des universaux ou celle des anciens et des modernes. Il était inévitable qu’une grande philosophie comme celle de Descartes donne lieu, du moment où elle a commencé à être diffusée, à de vifs débats.

C’est à travers de tels débats, comme ceux qui, durant la seconde moitié du XXe siècle, ont opposé en France Gueroult et Alquié ou Foucault et Derrida, que, à notre époque, elle reste vivante. En prenant en considération certains aspects surprenants de sa réception, on mesure à quel point une doctrine comme celle de Descartes, qu’aucune entreprise académique n’est parvenue à momifier, appelle des engagements de pensée pratiqués au présent, et répugne à une appréhension objective ou prétendue telle, qui, en l’appréhendant à distance, la relèguerait dans un passé révolu. L’oeuvre de Descartes reste pour nous encore en grande part une énigme, et ainsi elle constitue une invitation ou une provocation à penser, en nous tenant à l’écart des idées toutes faites : c’est par là, et non par les certitudes acquises dont elle serait porteuse, qu’elle se révèle incontournable pour qui s’inté­resse à la philosophie.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Florence THILL (19 mars 2014). Nouvelle publication : P. Macherey. STL- ACTUALITES. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ukvu


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search