Nouvelle publication : M. Fontaine

2013_Fontaine_couv1

 

 

Matthieu Fontaine, Argumentation et engagement ontologique. Être, c’est être choisi,

London, College Publications, 2013. ISBN : 978-1-84890-127-8.

Les arguments qui intègrent des énoncés intentionnels et fictionnels défient les lois de la logique classique en remettant en cause la validité de principes comme la généralisation existentielle ou la substitution des identiques. A l’interface entre phénoménologie et philosophie de la logique, l’intentionalité et la fictionalité sont abordées par Matthieu Fontaine en lien avec l’étude des pratiques argumentatives. Il se détache ainsi des approches purement référentialistes en s’appuyant sur l’idée selon laquelle, dans l’argumentation, la fiction émerge d’une interaction liée aux choix : Être, c’est être choisi!

L’auteur défend une théorie artefactuelle dans laquelle la notion de dépendance ontologique occupe une place centrale. Cette notion de dépendance ontologique est toutefois sujette à de graves difficultés, que l’auteur surmonte avec brio dans une é sémantique modale-temporelle.

La combinaison de cette théorie artefactuelle à une sémantique pour l’opérateur de fictionalité permet in fine l’articulation entre différents points de vue sur la fiction, les points de vue interne et externe notamment. La théorie défendue par l’auteur prend alors une tournure syncrétique novatrice où thèses artefactualistes et meinongiennes se rencontrent et se réconcilient.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.