Journée « Handicap, philosophie, éthique et politique du vivant »

Séminaire interdisciplinaire « Ethique du vivant »,

organisé dans le cadre de l’Ecole doctorale SHS, Spécialité « Santé : Individu et Société »

Responsables de la journée : Stéphane Zygart et Frédéric Worms

 

fleche rougeMercredi 22 mai 2013, 9h30-16h, Université Lille 3, Maison de la Recherche bât. F, RdC – salle F 013.

flechejaune_droite_70voir le programme.

 

Les questions soulevées par les handicaps ne reposent pas seulement sur des connaissances spécialisées directement utiles (médicales, juridiques), bien étrangères à la philosophie. Elles expriment à la fois des problèmes spécifiques, particuliers, et nos conceptions sociales et individuelles de la vie.

Cette journée d’étude voudrait éclairer les enjeux des handicaps par ce que nous pouvons penser, tous, handicapés ou valides, au sujet, par exemple, de la santé – physique ou mentale -, du travail – essentiel ou accessoire -, des normes – naturelles ou sociales -, de l’existence même.

De plus, les handicapés n’ont pas toujours existé ; avant eux il y eut les monstres et les invalides.

C’est parce que ce genre de questions, les problèmes d’histoire et de définition, ont des conséquences pratiques, quotidiennes, que la philosophie et les sciences humaines doivent s’interroger sur les handicaps, et nous interroger à partir d’eux. Reste t-il quelque chose d’inquiétant dans les handicapés lorsque nous les rencontrons ? Pouvons nous penser qu’il n’y a que des situations de handicap sans handicapés ?

Les explorations, les réponses possibles croisent à la fois la singularité des handicaps et l’universalité des vies humaines. Certains grands jalons de la tradition philosophique – Diderot, Nietzsche, Canguilhem, Foucault… – qui ont essayé de poser les problèmes de l’ordre et du désordre, de la valeur de la maladie et de la vie, du pouvoir et des normes, certains grands penseurs des sciences humaines – Goffman, Castel, Sen -, qui se sont affrontés aux questions de nos rapports à la stigmatisation, à l’aide médico-sociale ou aux droits sociaux, peuvent nous éclairer sur les handicaps et être éclairés par eux. C’est leur rencontre que nous voudrions rendre possible durant cette journée.



Citer ce billet
Florence THILL (2013, 14 mai). Journée « Handicap, philosophie, éthique et politique du vivant ». STL- ACTUALITES. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ukrt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search